Avis « Celle qui a tous les dons » de M.R. Carey

2 Commentaires

Ou le livre dont le titre et le résumé ne vous préparent pas du tout à cette histoire…

tous les dons

Résumé »

Tous les dons ne sont pas une bénédiction. Chaque matin, Melanie attend dans sa cellule qu’on l’emmène en cours. Quand on vient la chercher, le sergent Parks garde son arme braquée sur elle pendant que deux gardes la sanglent sur le fauteuil roulant. Elle dit en plaisantant qu’elle ne les mordra pas. Mais ça ne les fait pas rire. Melanie est une petite fille très particulière…

 

Auteur : M.R. Yancey |  442 Pages  | Éditions L’Atalante

Lancez-vous si : vous aimez être surpris (attention toutefois le film est classé horreur/thriller/drame, ma bibliothèque l’a classé en SF…)

Passez votre chemin si : vous ne supportez pas la lecture du sang

Selon moi :

J’ai choisi ce livre car il fait partie de la sélection du Prix CEZAM Inter CE et en faire la chronique est assez complexe ! Pour moi, comme je le disais en titre rien ne vous prépare, dans le titre ou la 4ème de couverture, à cette histoire donc je vais essayer de maintenir le mystère. La bibliothécaire a d’ailleurs essayé de me prévenir.. Allez je me lance :

On suit donc l’histoire de Mélanie, 10 ans, dans ce qui semble être notre monde en version apocalyptique. Les personnages importants ne sont pas nombreux ce qui permet de bien les connaître. Même si Mélanie est la narratrice principale, on alterne entre les points de vue des personnages ce qui est plutôt agréable. Au début être dans la tête de Melanie ça m’a fait un peu penser à Artemis Fowl (un méchant qui a tout du génie, le héros c’est le méchant de l’histoire)

Qu’en est-il de ses dons ? Ils sont en lien direct avec ceux de Pandore et sa célèbre boîte qu’il ne faut pas ouvrir.

Détail du mythe de Pandore »

Dans la mythologie grecque, Prométhée vola le feu aux Dieux pour le donner aux hommes. Pour se venger, Zeus ordonna à Vulcain de créer une femme faite de terre et d’eau. Elle reçut des Dieux de nombreux dons : beauté, flatterie, amabilité, adresse, grâce, intelligence, mais aussi l’art de la tromperie et de la séduction. Ils lui donnèrent le nom de Pandore, qui en grec signifie « doté de tous les dons ». Elle fut ensuite envoyée chez Prométhée. Epiméthée, le frère de celui-ci, se laissa séduire et finit par l’épouser. Le jour de leur mariage, on remit à Pandore une jarre dans laquelle se trouvaient tous les maux de l’humanité. On lui interdit de l’ouvrir. Par curiosité, elle ne respecta pas la condition et tous les maux s’évadèrent pour se répandre sur la Terre. Seule l’espérance resta au fond du récipient, ne permettant donc même pas aux hommes de supporter les malheurs qui s’abattaient sur eux.

Elle est en contact avec d’autres enfants qui apparemment ne sont pas aussi doués qu’elle. Sa réflexion m’a surprise car elle est parfois très mature et parfois enfantine. Après avoir cru que l’histoire allait se borner à tester les dons des enfants en salle de classe l’élément déclencheur de l’histoire fait que cela se transforme en road trip un peu spécial. Et là on a du coup plein d’actions, des découvertes, des rencontres, bref on n’a pas le temps de s’ennuyer.

Au final, je dois avouer que ce livre m’a fortement fait penser à un mix de

spoiler »

Walking Dead, La 5ème Vague et Je suis une Légende, car oui il faut bien l’avouer Melanie est une sorte de zombie intelligent : elle est cannibale mais en a conscience et est encore capable de penser comme nous ce qui n’est pas le cas de ces congénères…

La fin m’a agréablement surprise car je ne voyais pas trop ou on allait pouvoir en venir et elle est juste parfaite.

Pour info le film va sortir le 9 septembre 2016 avec au casting Glenn Close et Gemma Arterton (Prince of Persia, Quantum of Solace, je vous le mets car je savais que j’avais déjà vu sa tête quelque part mais impossible de me rappeler^^), voici la bande-annonce en anglais qui ne dévoile pas grand chose non plus…

Alors, curieux/curieuse de découvrir ce roman ?

2 réponses à “Avis « Celle qui a tous les dons » de M.R. Carey”

  1. Capucine

    La description de la chronique me fait vaguement penser au livre  » Les insoumis » et à l’air tout aussi intriguant

    Répondre
  2. Owlygirl

    Du coup ça me donne envie de noter « Les insoumis » dans un coin, même si je pense d’après le résumé que c’est pas vraiment le même sujet 🙂

    Répondre

Laisser une réponse