« Comme dans un conte » de KIM Kyung-uk où le prince et la princesse nous ressemblent 👑

Ajouter un commentaire

Résumé »

Vous croyez dur comme fer que les histoires d’amour finissent toujours mal ? Que la vie n’a rien d’un conte de fées ? KIM Kyung-uk n’est pas tout à fait de cet avis et fait souffler un vent de merveilleux sur l’histoire d’un couple. Le lecteur, lui, chemine depuis les premiers tâtonnements et la touchante maladresse des débuts vers une maturité qui ne se départit jamais de l’émerveillement. Mais gare ! En distillant au fil du récit quelques conseils bien utiles — comment reconnaître le vrai prince charmant, comment bien embrasser, ce qu’il faut vérifier avant de remplir sa baignoire —, KIM Kyung-uk se joue du traditionnel chassé-croisé amoureux et de petits drames en coups de théâtre, habille d’un humour subtil ce « je t’aime moi non plus ». Car l’enjeu est de taille : pour braver les dangers de la vie à deux et surmonter les obstacles, il faut un petit grain de folie, se souvenir des contes de fées, éventuellement divorcer pour se remarier avec la même personne… et enfin devenir soi-même.

Auteur : KIM Kyung-uk | 399 pages | Éditions : DeCrescenzo Editeurs 

Lancez-vous si : vous voulez découvrir une nouvelle plume toute en délicatesse

Passez votre chemin sivous cherchez des scènes brulantes et de l’action à gogo

Selon moi :

Je ne connaissais pas du tout cet auteur pourtant multi récompensé dans son pays, la Corée du Sud. Idem pour la maison d’édition, DeCrescenzo Editeurs, qui édite des romans venus d’Asie. D’ailleurs c’est le seul de ses romans qui a l’air d’être publié en français. Oui j’ai regardé, vu que lorsque j’aime un auteur en général je veux tout lire de lui ! Je ne m’y connais pas du tout en impression de livre mais la couverture, la typographie et la mise en page étaient très agréables, cela collait bien à l’histoire. Merci à ceux qui l’ont réalisé.

Un autre point qui m’a beaucoup plu : les notes des traducteurs qui expliquent les différentes modifications qu’ils ont apporté au texte pour l’adapter au mieux à notre culture notamment les références au baseball raccourcies et l’utilisation de Lui ou Elle au lieu de leur nom coréen respectivement Myeong-jé et Jang-mi. Il y a également des notes en fin d’ouvrage qui m’ont permis de mieux comprendre certains aspects culturels, culinaires ou historiques de l’histoire.

Concernant la structure du texte il est assez particulier. On démarre par un conte, celui de la Princesse des larmes et du Prince du silence. Ce texte sert de structure à l’histoire plus contemporaine de nos deux personnages principaux. De nombreux parallèles sont faits par rapport au scénario du conte originel. Puis on alterne un chapitre avec les pensées de Elle et un autre avec Lui. Souvent Elle pense à sa mère comme la marâtre des contes. Les dialogues sont rares mais bien choisis, ils sont le plus souvent sous la forme de dialogues intérieurs avec le personnage.

Cette histoire est lente, tout en douceur avec des non-dits qui prennent des proportions dramatiques, des différences de pensées homme-femme que l’on pourrait très facilement transposer à notre vie de couple européenne. Plusieurs thèmes liés au couple sont abordés : le désir d’enfant, le mariage, le divorce, ce qu’en pensent les amis en commun, la répartition des tâches ménagères, la gestion d’un budget commun, la première cohabitation, la gestion de la routine, la gestion de la famille de l’autre…La seule différence notable qui m’a marqué c’est l’importance des croyances et des dieux, ils prennent aussi une place importante au sein du couple. L’alternance des chapitres entre seulement deux personnages permet de pouvoir s’immerger plus facilement dans leurs pensées, leur psychologie et de les accompagner dans leur recherche d’équilibre.

Merci à Babelio et ses Masses critiques pour m’avoir permis de découvrir ce livre, clairement je ne pense pas qu’on puisse tomber sur ce livre par hasard. J’ai rapidement regardé sur Place des Libraires et il était en stock dans seulement 2 librairies en France…Cependant je vous recommande de le commander 🙂

Laisser une réponse