#2 Lire autrement : Une histoire sans mots de Xu Bing (oui oui, SANS mots…)

2 Commentaires
Bonjour à tous,

 

Alors oui je suis légèrement en retard pour ma chronique « Lire Autrement », j’avais établi que ce serait le premier du mois, mais après tout tant que ça reste mensuel je me suis dit que vous ne m’en voudrez pas trop 🙂Donc j’ai découvert ce livre via un autre concept de ma bibliothèque : elle élabore des sacs en tissus dans lesquels elle regroupe un DVD, un livre, un CD et un beau livre sur un thème donné mais on n’a pas le droit de regarder dans le sac avant de l’emprunter. J’ai opté pour celui portant la mention « A prendre avec des baguettes » et c’est là que j’ai découvert Xu Bing. Ce monsieur est plus un artiste d’art contemporain chinois qu’un écrivain. Il puise son inspiration dans l’écriture chinoise.

Le concept :

Pour ce roman il a donc choisi de se passer de mots mais d’utiliser des symboles ou des pictogrammes. Il aurait eu l’idée en étant impressionné par tout ce qui était impliqué par les symboles du message d’incitation au tri des emballages de chewing gum (voir photo). Il a ensuite mis 7 ans à collecter toutes ces mini images qui allait lui servir à raconter son histoire.

Le résumé :

Une histoire sans mots est réellement une histoire sans mots. A partir de pictogrammes totalement inventés, voici, heure par heure, une journée de M. Noir. M. Noir ? Un col blanc. M. Noir ? Un citadin. Sa journée ? Des soucis, l’ennui, ses rêves. De bonne heure, il se précipite dans le métro. Bureau. Emails. Une conférence à préparer, bavardage avec les collègues au déjeuner, esquive des coups de fil de sa famille qui le pousse à se marier. La journée finie; M. Noir peut enfin s’offrir un peu de bon temps, il invite une fille rencontrée sur internet à prendre un verre… La journée de M. Noir verra-t-elle un éclair de bonheur ?

 

Auteur : Xu Bing | 128 Pages  |  Éditions : Grasset

Remarque : Les Éditions GRASSET n’ont pas joué le jeu et ont rajouté plein de texte sur la couverture qu’il n’y avait pas sur la version chinoise et dans le résum il est indiqué que les pictogrammes sont inventés alors qu’il a passé énormément de temps à les collecter, je trouve ça moyen.

Mon avis :

bing

Alors, certes, ce livre demande un petit temps d’adaptation pour pouvoir déchiffrer les pictogrammes, ensuite c’est plus fluide car certains symboles reviennent plusieurs fois. Je vous ai mis une page de test pour que vous puissiez tester le concept.

Pour ma part j’ai adoré découvrir ce livre car chacun pourra l’interpréter comme il veut en fonction de ce que lui évoque les pictogrammes. Au bout de cette lecture on se demande si on a tout compris mais surtout comment a-t-on fait pour y comprendre quelque chose ! Ce n’est pas le scénario en soi qui est intéressant mais la manière donc chacun va aborder ce livre. Je tire mon chapeau à M. Bing, en plus comme ça pas besoin de se ruiner en frais de traducteurs ^^

Lien du premier article sur « Lire autrement »

Source pour cet article, en parallèle de ma « lecture » : ZDArt

2 réponses à “#2 Lire autrement : Une histoire sans mots de Xu Bing (oui oui, SANS mots…)”

  1. La Luciole (Deedr)

    Ouah ! j’adore le concept de ta rubrique ! Une tous les mois, bravo pour réussir quelque chose de différent à chaque fois ! Je suis très curieuse de voir la suite (et je n’ai pas lu la première non plus, j’y vais juste après mon commentaire 😉 )
    C’est super intéressant ce concept de livre. Si je le lisais, je ne sais pas si j’arriverai à me décider entre « je trouve ça génial de décoder les pictogrammes » et « ça me prend trop la tête, j’arrête tout » 😀 Je crois qu’il n’y a qu’en le lisant que je pourrais le savoir ! En tout cas je retiens le titre.

    Répondre
  2. Dareel

    Alors ça, c’est original.

    La présence des smileys en mode msn/facebook me dérange un peu, mais le côté interprétation libre est bien pensé !

    Répondre

Laisser une réponse