Avis « La vérité crue » de Patrice Favaro

2 Commentaires
vérité

Résumé »

La vie de Jésus-qui-sauve-les-bêtes ne ressemble pas à celle des autres. C’est le premier été qu’il passe loin de ses parents, dans la ferme de sa grand-mère où vit également un jeune cousin qui va en faire son souffre-douleur. Un soir, Jésus s’enfuit avec Angélina, une voisine de son âge un peu perdue et solitaire. Dans leur échappée, ils vont croiser Élie qui les prendra sous son aile et les conduira dans la montagne jusqu’à un refuge qu’il connaît bien. C’est là que vont se révéler les blessures cachées des uns et des autres. Ce temps suspendu permettra à chacun de réparer les fractures anciennes et de trouver son chemin dans la vie. Comme par miracle… un miracle auquel Jésus ne sera pas étranger.

Auteur : Patrice Favaro |  176 Pages | Éditions Thierry Magnier

Lancez-vous si : vous aimez l’air de la montagne, les histoires toutes mignonnes

Passez votre chemin si : vous n’aimez pas les romans avec des ados (je vois pas d’autres excuses^^)

Selon moi :

Il me semble que ce livre avait été suggéré comme pouvant faire partie du Veggie swap, car son héros est végétarien ce qui ne court pas les rues dans les romans ! De plus Patrice Favaro fait partie des auteurs jeunesse qui m’ont marqué : je me souviens encore avoir lu « Le secret du maître luthier » et « Sagesses et malices de Birbal le Radjah »

Le végétarisme de Jésus (ce n’est pas son vrai prénom en fait..) est ici considéré comme une lubie par ses proches, pour lui c’est plutôt une évidence de ne pas se nourrir d’animaux suite à un souvenir d’enfance, il n’est pas question ici de militantisme. Je dirai qu’il est seulement très empathique face à leur douleur.

L’histoire raconte plutôt comment deux ados, Jésus et Angélina, peinent à trouver leur place dans la société. Elle raconte aussi la difficulté des adultes à les comprendre et à communiquer avec eux. L’un a du mal à cause de son handicap, l’autre de par sa relation difficile avec sa mère. Tout ça avec en fond de belles montagnes verdoyantes qui font office de refuge. Leur route va croiser celle d’Elie, un montagnard au grand cœur 🙂 Et petit bonus, la couverture illustre parfaitement le moment clé de l’histoire, elle est très bien choisie, ce qui n’est pas le cas de tous les livres que j’ai lus..

Cette histoire m’a fait du bien, elle est toute gentille, tout en douceur. De plus je n’ai pas eu de mal à m’imaginer l’environnement alpin qui est décrit ici : les chalets, les routes en lacet, les loups…et ce qui est bien c’est qu’on a un épilogue ça ne s’arrête pas brusquement. Bref, je vous le recommande !

 

 

2 réponses à “Avis « La vérité crue » de Patrice Favaro”

  1. Patrice Favaro

    Merci beaucoup pour cette belle chronique. J’y suis d’autant plus sensible que ce livre est celui qui a eu le moins de succès et de visibilité en France (en Suisse, il a pourtant eu le prix le plus important pour la littérature jeunesse, celui de la Radio Télévision Suisse). Est-ce parce que son héros est végétarien? En tout cas, merci encore et bravo pour votre site que je vais recommandé chaudement!

    Répondre
  2. Owlygirl

    Merci beaucoup pour votre commentaire, il me touche beaucoup ! Bonne continuation à vous !

    Répondre

Laisser une réponse