La Belle sauvage de Philip Pullman : toujours conquise 😍

Ajouter un commentaire

Hello,

La chronique est publiée aujourd’hui mais il faut savoir que dans la chronologie ça s’est plutôt passé comme ça :

Jeudi : Sortie du livre en librairie, je l’achète le soir même, je commence un chapitre, je m’arrête au 5…

Vendredi : 5h de train pour aller voir mes parents, j’arrive à la moitié je me dis qu’il faut que j’en garde pour le retour

Lundi : à nouveau 5h de train, il ne m’a pas fait tout le trajet ^^

Résumé »

À l’auberge de la Truite, tenue par ses parents, Malcolm, onze ans, voit passer de nombreux visiteurs. Tous apportent leurs aventures et leur mystère dans ce lieu chaleureux. Certains sont étrangement intéressés par le bébé nommé Lyra et son dæmon Pantalaimon, gardés par les nonnes du prieuré tout proche. Qui est cette enfant ? Pourquoi est-elle ici ? Quels secrets, quelles menaces entourent son existence ? Pour la sauver, Malcolm et Alice, sa compagne d’équipée, doivent s’enfuir avec elle. Dans une nature déchaînée, le fragile trio embarque à bord de La Belle Sauvage, le bien le plus précieux de Malcolm. Tandis que despotisme totalitaire et liberté de penser s’affrontent autour de la Poussière, une particule mystérieuse, deux jeunes héros malgré eux, liés par leur amour indéfectible pour la petite Lyra, vivent une aventure qui les changera pour toujours.

Auteur : Philip Pullman | 554 Pages | Éditions : Gallimard Jeunesse + interview video de l’auteur ❤️

Lancez-vous si : vous voulez prolonger la trilogie « A la croisée des mondes », pour ceux qui ne l’ont pas fait je conseille quand même de lire la trilogie avant celui-ci.

Passez votre chemin si : vous vous imaginez partir dans des pays lointains, savoir comment avoir un daemon

belle sauvageSelon moi :

Je préfère prévenir, je ne suis pas objective par rapport à ce livre, je l’attends juste depuis 16 ans, donc du moment que ça prolonge l’univers incroyable de La croisée des Mondes, ça me va ! Et du coup je n’ose vous en dire trop depuis le temps qu’on l’attendait !

Mais voici quand même ce que j’en ai pensé :

Je peux d’abord vous parler du titre : La Belle sauvage, il désigne l’embarcation du héros, Malcolm, qui prend une place importante dans le récit. Pour une fois je trouve le titre français beaucoup mieux choisi, c’est Philip Pullman qui l’a choisi et dans son interview on apprend que ça a un lien avec Pocahontas 😮. En tout cas on n’entend à aucun moment parler du « Livre de la Poussière »…

Pour en revenir à Malcolm c’est un personnage futé et intelligent comme je les aime, il ne se pose pas des milliards de questions, il observe et il agit. Le professeur Hannah Relf (la génèse de ce nom m’intéresse !) m’a fait penser avec plaisir à Mary Malone qu’on retrouve dans Le miroir d’ambre, c’est une scientifique mais confrontée à des problèmes un peu moins cartésiens. Il y a aussi une bonne dose d’espionnage qui m’a rappelé les enquêtes de Sally Lockhart, une autre série écrite par Philip Pullman.

Quant à Lyra, on la découvre bébé avec son mini Pantalaimon et, comme Malcolm, j’ai complètement craqué.

Pour le scénario on ne s’ennuie pas, on a un vrai méchant (de nationalité française..), avec en en fond le Bureau de Protection de l’Enfance et la Ligue de Saint Alexander, deux organisations qui n’œuvrent pas pour le bien…J’imagine que Philip Pullman va encore susciter la colère de l’église catholique avec qui il n’est pas tendre dans ce roman. Les personnages sont amenés à faire des choix, des rencontres particulières, prendre des chemins de traverse auxquels on n’aurait pas pensé.. Tout au long du récit j’ai beaucoup aimé en apprendre plus sur les daemons (bébés) et sur l’aléthiomètre. Mon seul regret est d’être restée dans les environs d’Oxford et n’avoir pas plus exploré de contrées inconnues. J’imagine qu’on en saura plus dans les deux prochains tomes 🙂

Mais en attendant la suite je voulais vous montrer ma prochaine lecture de Philip Pullman. Il s’agit de Daemon Voices, un recueil d’anecdotes et d’historiettes sur le story telling racontées par l’auteur. Ça m’avait l’air très intéressant d’autant plus que je trouve sa manière de raconter toujours incroyable et parfaite. Et puis, petit craquage, je me suis commandé chez Waterstones la version dédicacée et limitée à 1000 exemplaires 😊 Tadam :

 

Pour dévoiler la petite merveille c’est ici qu’il faut cliquer ^^ »

pullman

Laisser une réponse