Salon Livr’àVannes 2017 : Je fais partie du jury !!! 😱🏆📚

1 Commentaire

Hello,

Mon premier jury littéraire ! Je me retiens depuis un moment pour faire cet article mais tout est dans le titre ! Ma candidature a donc été sélectionnée par les bibliothécaires de la ville de Vannes pour que je représente les lecteurs parmi le jury à l’occasion des 10 ans du salon du livre de Vannes, si c’est pas une bonne nouvelle ! Je vais pouvoir participer et découvrir les coulisses du jury, trop happy !

C’est quand ?  Les 9, 10 et 11 juin 2017, accès gratuit, toutes les infos (et surtout les auteurs présents) sont disponibles sur le site du salon

Qui fait partie du jury ?

  • David Robo : Maire de Vannes
  • Patrick Mahé : Président du Salon
  • Yann Queffelec : Parrain littéraire du Salon
  • Irène Frain : Marraine littéraire du Salon
  • Alexandre Fillon : Journaliste LIRE
  • Frédérique Deghelt : Lauréate de l’édition précédente
  • Jean-Christophe Rufin : Président d’honneur 2017
  • et moi !

Quels sont les livres sélectionnés ?

jury

 

Hope de Loulou Robert | Éditions Julliard | 239 pages

Résumé »

Bianca vient de quitter la France en laissant derrière elle son mal de vivre. De New York, elle absorbe sans retenue l’énergie frénétique, se laisse entraîner par un tourbillon de rencontres, découvre l’univers du mannequinat, sa violence et sa solitude. Aux prises avec la complexité d’une ville aussi bouillonnante que ses émotions, Bianca doit apprivoiser ses fantômes et apprendre à slalomer parmi les vivants.
Dans cette fresque en perpétuel mouvement, on retrouve l’héroïne du premier roman de Loulou Robert, Bianca, paru en 2016. Avec son écriture sauvage et son sens inné de la narration, l’auteure poursuit ici son exploration du récit initiatique.

J’ai toujours cette musique dans la tête d’Agnès Martin-Lugand | Éditions Michel Lafon | 360 pages

Résumé »

Yanis et Véra ont la petite quarantaine et tout pour être heureux. Ils s’aiment comme au premier jour et sont les parents de trois magnifiques enfants. Seulement voilà, Yanis, talentueux autodidacte dans le bâtiment, vit de plus en plus mal sa collaboration avec Luc, le frère architecte de Véra, qui est aussi pragmatique et prudent que lui est créatif et entreprenant. La rupture est consommée lorsque Luc refuse LE chantier que Yanis attendait.
Poussé par sa femme et financé par Tristan, un client providentiel qui ne jure que par lui, Yanis se lance à son compte, enfin. Mais la vie qui semblait devenir un rêve éveillé va soudain prendre une tournure plus sombre. Yanis saura-t-il échapper à une spirale infernale sans emporter Véra ? Son couple résistera-t-il aux ambitions de leur entourage ?

La fille sur la photo de Karine Reysset | Éditions Flammarion | 292 pages

Résumé »

Anna, 35 ans, est appelée par Serge, un réalisateur célèbre qu’elle a aimé onze ans et quitté depuis peu. Une fille de celui-ci est hospitalisée pour anorexie. Elle rejoint son ancien compagnon mais ne se sent plus vraiment à sa place : restée dans son ombre et s’étant occupée de ses enfants, elle est tiraillée entre son désir d’aller de l’avant et le besoin qu’a d’elle cette famille.

Le bureau des jardins et des étangs de Didier Decoin | Éditions Stock | 396 pages

Résumé »

Empire du Japon, époque Heian, XIIe siècle. Être le meilleur pêcheur de carpes, fournisseur des étangs sacrés de la cité impériale, n’empêche pas Katsuro de se noyer. C’est alors à sa jeune veuve, Miyuki, de le remplacer pour porter jusqu’à la capitale les carpes arrachées aux remous de la rivière Kusagawa. Chaussée de sandales de paille, courbée sous la palanche à laquelle sont suspendus ses viviers à poissons, riche seulement de quelques poignées de riz, Miyuki entreprend un périple de plusieurs centaines de kilomètres à travers forêts et montagnes, passant de temple en maison de rendez-vous, affrontant les orages et les séismes, les attaques de brigands et les trahisons de ses compagnons de route, la cruauté des maquerelles et la fureur des kappa, monstres aquatiques qui jaillissent de l’eau pour dévorer les entrailles des voyageurs. Mais la mémoire des heures éblouissantes vécues avec l’homme qu’elle a tant aimé, et dont elle est certaine qu’il chemine à ses côtés, donnera à Miyuki le pouvoir de surmonter les tribulations les plus insolites, et de rendre tout son prestige au vieux maître du Bureau des Jardins et des Étangs.

Repose-toi sur moi de Serge Joncour | Éditions Stock | 396 pages (Prix Interallié 2016)

Résumé »

Aurore est une styliste reconnue et Ludovic un agriculteur reconverti dans le recouvrement de dettes. Ils n’ont rien en commun si ce n’est un curieux problème : des corbeaux ont élu domicile dans la cour de leur immeuble parisien. Elle en a une peur bleue, alors que son inflammable voisin saurait, lui, comment s’en débarrasser. Pour cette jeune femme, qui tout à la fois l’intimide et le rebute, il va les tuer.
Ce premier pas les conduira sur un chemin périlleux qui, de la complicité à l’égarement amoureux, les éloignera peu à peu de leur raisonnable quotidien.Dans ce grand roman de l’amour et du désordre, Serge Joncour porte loin son regard : en faisant entrer en collision le monde contemporain et l’univers intime, il met en scène nos aspirations contraires, la ville et la campagne, la solidarité et l’égoïsme, dans un contexte de dérèglement général de la société où, finalement, aimer semble être la dernière façon de résister.

Sad Paradise de René Tanguy | Éditions Locus Solus | 206 pages

Résumé »

« Tu me manques vraiment. Je crois que tu es le seul homme que je connaisse aujourd’hui dont la conversation et la présence sont un cadeau ». Écrite par Jack Kerouac – initiateur de la Beat generation, pour qui, on le sait, la fraternité était une forme d’oxygène – cette phrase adressée à Youenn Gwernig résume l’intensité une amitié fulgurante. Celle qui réunit l’un des plus grands écrivains américains du XXe siècle et un poète, musicien et sculpteur breton, alors inconnu.
Noué en 1966, ce fil fut rompu en 1969, avec la mort de Jack. Pendant ces 3 années, une relation épistolaire entre les deux artistes s’accompagne de rencontres mémorables, de virées nocturnes, de cuites gigantesques… Ils discourent de littérature et d’art. Mais le vrai sujet de leur débat est la Bretagne, et ses origines bretonnes qui obsèdent Kerouac. Les lettres inédites reproduites en fac-simile dans ce livre (et intégralement traduites à la fin) en font l’histoire.
Les photographies de René Tanguy en fixent la géographie. Orpailleur fétichiste, le photographe traque les miettes de destinée de Youenn et Jack, ses deux « grands frères » éclaireurs, sur la rivière Merrimack au Canada, à New York ou au fond des monts d’Arrée. Ce livre de photographies à la fragilité revendiquée associe l’énergie géniale de Jack, la fidélité de Youenn et l’hommage, hanté et reconnaissant, que leur rend René Tanguy.

Un enfant plein d’angoisse et très sage de Stéphane Hoffmann | Éditions Albin Michel | 263 pages (Prix Jean-Freustié)

Résumé »

Dans ce portrait d’une famille où la tendresse passe mal, on croise une chanteuse qui ne veut plus chanter, un Anglais qui n’aime que les chaussettes et la reine, un petit chien bien imprudent et une égoïste qui veut être ministre. On fait des virées à Londres et à Monaco et une traversée du lac Majeur. Il y a encore des blessures d’amour mal guéries et, bousculant tout ce monde, un enfant qui cherche la liberté. Stéphane Hoffmann retrouve ici le ton des Autos tamponneuses, des Filles qui dansent et de Château Bougon.
Il aime rire des choses graves et nous émouvoir du spectacle souvent pitoyable des grandes personnes.

 

Voilà pour cette belle sélection, classée par ordre alphabétique pour entretenir le mystère, bien que lors de notre première rencontre nous avons déjà réduit la liste à trois (en vert dans la liste), je vous les recommande vivement 🙂 En ce qui me concerne je n’avais jamais lu aucun de ses auteurs pourtant connus et reconnus, parfois primés de nombreuses fois 😅 . C’est donc avec plaisir que j’ai découvert toutes ces nouvelles plumes dont certaines m’ont donné envie de lire plus de livres de cet auteur (oui ça ne va pas arranger ma PAL…). Cela s’inscrit parfaitement dans ma volonté de « grandir » dans mes lectures et de lire un peu moins de Young Adult ^^
Je détaillerai plus le processus de sélection et je ferai un bilan de ce jury et de mes lectures dans un second article un peu plus tard…

En avez-vous lu certains de votre côté ?
 
Vous viendrez me faire un petit coucou en juin ? Je précise que tous les auteurs des romans sélectionnés seront bien entendu présents au salon 😉

Une réponse à “Salon Livr’àVannes 2017 : Je fais partie du jury !!! 😱🏆📚”

Laisser une réponse