BD « Rose » de D. Lapière, É. Alibert & V. Vernay : un premier tome prometteur…

1 Commentaire
rose

Résumé »

Un jour, le père de Rose Klein est abattu dans de mystérieuses circonstances et son corps, retrouvé sur la plage, comme pour une lugubre mise en scène. Livrée à elle-même, la jeune femme s’improvise détective et se lance en quête de réponses, sans se douter qu’elle va se heurter à des énigmes qui dépassent le simple domaine du naturel… Et si la vérité était liée à ce don étrange qu’elle a de se dédoubler et qu’elle ne s’explique pas, à cette « maladie » qui l’accompagne depuis sa naissance ?

 

Auteurs : Valérie Vernay (Dessins et couleurs), Émilie Albert et Denis Lapière (Scénario) | 48 Pages |  Éditions : Dupuis

Lancez-vous : si vous cherchez une petite BD originale, vous adorez mener l’enquête
Passez votre chemin : si vous ne supportez pas d’attendre les suites

 

Selon moi :

Tout d’abord merci à Lecteurs.com (Orange) et leur opération « Les explorateurs de la BD » pour m’avoir permis de découvrir le début des aventures de Rose.

Je parle de début car la quatrième de couverture annonce une trilogie avec le second tome à paraître en septembre et le dernier en 2018, je trouve que c’est agréable d’avoir un planning des parutions.

Dans ce premier tome on observe vraiment l’intrigue se mettre en place avec l’apparition des personnages, réels et fantastiques, l’élément déclencheur qu’est la mort du père de Rose, les nombreuses petites choses inexpliquées par-ci par-là. En effet beaucoup de questions restent en suspens : qui était vraiment le père de Rose, qui sont ces fantômes qui errent dans ce mystérieux appartement, comment fonctionne le pouvoir de Rose… D’ailleurs pouvoir sortir de son corps sans être vue et pouvoir entendre ce qui se dit, c’est un pouvoir formidable ! Il y a un fort potentiel pour les deux prochains tomes que je lirais avec plaisir. Et puis il me sera facile de me replonger dedans car les 48 pages se lisent en un éclair.

Le seul bémol c’est que j’ai trouvé les dessins un peu trop « enfantins » et « lisses », peu adaptés selon moi à cette ambiance d’investigation pour meurtre. Par contre on voit très clairement la différence quand Claire est dans son corps ou ne l’est pas.

En attendant d’avancer plus profondément au cœur de cette énigme aux multiples facettes, voici la bande annonce dédiée cette BD, qui nous plonge rapidement dans l’ambiance…

Une réponse à “BD « Rose » de D. Lapière, É. Alibert & V. Vernay : un premier tome prometteur…”

  1. Morgana (Deedr)

    Cette BD avait attiré mon attention et ton avis confirme ce que je me disais : une histoire qui me parle bien, mais je crains de ne pas être très sensible aux dessins. Enfin, me voilà prévenue 😀

    Répondre

Laisser une réponse