« Nos 30 ans » de A. Dreyfus : les trentenaires décortiqués :)

Ajouter un commentaire

couverture trentenaires

Résumé »

 À travers une suite d’entretiens fictionnels en huis-clos avec 6 trentenaires d’horizons différents, Nos Trente Ans convoque et fait parler cette génération de millennials autour des sujets existentiels tels que la politique, le travail, l’amour, la vieillesse…

Au fil des épisodes, Arthur Dreyfus nous interroge sur la direction de la grande balade de nos vies, avec comme parvis la borne kilométrique des 30 ans. Passé, présent et futur s’entrecroisent pour essayer d’y voir plus clair : à trente ans, on se questionne encore.

Auteur : Arthur Dreyfus

Lecteurs : Anaïs Demoustier, Baptiste Lecaplain, Salim Kechiouche, Elodie Frégé, Alexandra Cismondi, Simon Rembado | Durée : 5h51 min (oui c’est précis^^) | Édition : Audible Original

Lancez-vous si :  vous voulez un audiolivre de qualité qui en plus vous permet d’avancer, de réfléchir, de comprendre cette génération

Passez votre chemin si : pour vous ces jeunes sont irrécupérables ou ces trentenaires tous des vieux ^^

Selon moi :

A ma grande honte je ne connaissais pas Arthur Dreyfus (vous oui ?). Pourtant il a déjà publié et fait plein de choses remarquées au niveau radiophonique et littéraire. Je vais me pencher sur la question très prochainement.

Je n’ai rien de trouvé de précis sur la genèse de ce titre audio. J’imagine qu’il a dû interviewer un bon paquet de trentenaires et suite à leurs réponses les intégrer aux six personnages de fiction qu’il nous présente. Il le fait comme s’il accompagnait les personnes dans leur quotidien. Il leur pose ensuite des questions au fur et à mesure sur différents sujets.

« Qui sont nos héros ? Sonia, l’idéaliste un peu trop naïve. Samir, le garçon un peu trop sérieux. Mikaël, qui a brûlé sa jeunesse. Claire, enfermée dans une vie bourgeoise. Gauthier, l’adulescent artiste dans l’âme. Et Sibylle, qui a tout vécu avant de naître. À travers leurs confessions, leurs failles – mais aussi les surprises de la vie -, ils nous entraînent dans une aventure intime, drôle et universelle. »

Au début rien ne les lie mais au fil des chapitres de nombreux liens vont se tisser, de près ou de loin, j’ai beaucoup apprécié la construction. Le récit s’articule sous forme de différents chapitres thématiques : l’amour, le travail, la famille, la politique, le futur, les nouvelles technologies..Ils sont tous aussi intéressants les uns que les autres. De plus grâce à Sibylle, prof de poésie, quelques poèmes et citations littéraires ont pu se glisser facilement. Je les ai beaucoup aimés.

Au bout de ces cinq heures d’écoute que retenir : qu’il n’y a pas de trentenaire type, chacun possède son passé, son futur et surtout son présent. Toutefois sur plein d’aspects, de question sur ma vie, je me suis sentie moins seule. J’ai eu l’impression d’être comprise, de comprendre pourquoi j’en suis venue à penser ça. Notamment sur les écrans : on est effectivement la seule génération à avoir connu le avant et le après Internet, ça joue pour beaucoup de choses. Notre relation à l’amour par exemple, est également différente de celle qu’a pu avoir nos parents…Je pense que chacun peut piocher quelque chose d’intéressant, même nos parents pour leur permettre de mieux nous comprendre. Je pense qu’une écoute intergénérationnelle de certains passages ne peut qu’être génératrice de débats et de discussions passionnées.

Merci à Audible qui m’a permis d’accéder à ce titre via son partenariat de masse critique avec Babelio. 

PS : En version papier sur la trentaine j’avais lu :

« 30 ans, 10 ans de thérapie » de Nora Hamzawi : décomplexant et tellement vrai !

« 30 ans, en théorie » premier roman réussi de Mathieu Narbonnet

Laisser une réponse