⌛ On se passerait bien du temps ⏳ de Franz Griers : des nouvelles au style particulier

1 Commentaire
griers

Résumé »

Ce livre entre tes mains délicates est un recueil de trente-sept nouvelles courtes qui parlent de ce qui nous détruit et de ce qui nous exalte, avec de l’érotisme, de l’humour noir et de la mélancolie. Tout ce que tu aimes. Si j’étais toi, je le lirais.

 

Auteur : Franz Griers | 130 Pages  |  Éditions : Iggybook

Bonus : première nouvelle lue à haute voix, c’est par ici

Lancez-vous : si vous êtes fans des nouvelles en tout genre

Passez votre chemin : si vous cherchez quelque chose de joyeux, de plausible

Je voudrais tout d’abord remercier Livraddict pour ce partenariat ainsi que l’auteur pour m’avoir fait parvenir directement son recueil de nouvelles. Il était de plus accompagné d’une dédicace spéciale “chouette” 🙂

C’est le format et l’attrait de la découverte d’une nouvelle plume qui m’ont décidée.

J’ai choisi de picorer les nouvelles entre lectures de BD et de gros pavés pour me faire des pauses et cela a bien fonctionné. En effet elles sont très courtes : elles durent seulement entre une et cinq pages. Là où j’ai vraiment pu apprécier le talent de cet auteur c’est qu’en si peu de mots il arrive à planter le décor, un contexte, un voire plusieurs personnages que l’on visualise très facilement.

Quant aux scenarii de ces 37 nouvelles (pourquoi 37 d’ailleurs ??) elles ont pour thème l’humour noir, l’érotisme et parfois le morbide. Elles se déroulent à notre époque, souvent en milieu urbain (Paris en fait). Elles m’ont fait penser à des extraits de rêves, de cauchemars voire d’extraits de passages de journal intime de l’auteur vu qu’elle sont racontées à la première personne. Certes les textes sont retravaillés pour être rendus absurdes et/ou racontables mais du coup je me suis sentie mal à l’aise parfois face à cette intrusion dans sa vie privée (après, si tout n’est que pure imagination je salue votre imaginaire cher auteur !)

Le lecteur est aussi souvent interpellé ce dont je n’ai pas l’habitude, ça a pu aider à créer cette atmosphère négative.

Le recueil est dédié à tous ceux qui ont trinqué le 13 novembre 2015 peut-être une piste pour expliquer le côté sombre et absurde des nouvelles ?
En résumé je dirais que je ne suis pas tombé en admiration pour la plume de ce monsieur mais que ça pourrait vous plaire quand même. Peut-être qu’un public masculin y serait plus sensible (par rapport au côté Don Juan du narrateur) ?

Une réponse à “⌛ On se passerait bien du temps ⏳ de Franz Griers : des nouvelles au style particulier”

  1. Stéphanie

    les nouvelles c’est pas trop mon truc. Mais merci pour cette découverte

    Répondre

Laisser une réponse