« La dame du vallon perdu » d’Eve Terrellon : immersion en 1416 !

5 Commentaires
perdu

Résumé »

En l’an de grâce 1416, Isabelle, sœur désargentée du ténébreux Arnault de Riprole, prend la route pour rejoindre le château de son fiancé. Sujette à une guerre endémique, la campagne normande est peu sure et le charroi se fait attaquer. Sauvagement molestée, Isabelle est secourue par Tristan, un chevalier errant. Reconnaissante, elle demande à son frère d’accueillir ce dernier au château, pour qu’il y passe l’hiver avec son écuyer. Le fief est pauvre et la vie s’organise entre les mystérieux déplacements d’Arnault et la passion de Béranger pour la musique. Découvrant peu à peu les blessures qui marquent cette famille, Tristan se sent l’obligation de veiller sur Isabelle.

 

Auteur : Eve Terrellon | 188 Pages  |  Éditions : Lune Écarlate

Lancez-vous si : vous croyez encore un peu au prince charmant, si vous aimez le Moyen-Âge, si vous voulez expérimenter la vie en 1416

Passez votre chemin si : vous cherchez un scénario à la Game of Thrones avec plein d’hémoglobine

Selon moi :

Tout d’abord je remercie Livraddict et les éditions Lune Écarlate dont c’est le premier titre de leur catalogue que je découvre. Pour info cette maison est spécialisée Fantasy, Science-fiction, Terreur, Thriller et Fantastique. C’est la couverture avec cette demoiselle qui m’ont incité à me pencher sur le résumé et je me suis dit pourquoi pas…

Il est ici question du destin d’Isabelle de Riprole qui vit dans un château du même nom qui tombe un peu en ruines… On se retrouve projeté à l’époque de la Guerre de 100 ans qui oppose la France et l’Angleterre en même temps que des guerres civiles…On rencontre Isabelle alors qu’elle est sur le point de quitter la demeure familiale et ses frères, seuls survivants de la famille. Elle part pour aller se marier avec Tancrède de Boissandre afin de renflouer sa famille, il n’est point question d’un mariage d’amour.

C’est alors que sa route va tragiquement croiser celle du beau chevalier errant Tristan, accompagné de son écuyer Thierry. Ils retourneront au domaine de Riprole passer l’hiver et c’est là que l’on assiste à l’amour naissant et compliqué de ce jeune couple.

Au delà de cette histoire d’amour qui peut sembler un peu fleur bleue à première vue on est emporté dans l’époque d’Isabelle. J’ai parfois eu l’impression de sentir les courants d’air du château, d’entendre son plus jeune frère chanter des ballades, d’humer le fumet des cuisines.. L’univers est très bien décrit avec les mots et les mœurs de l’époque, par rapport à la religion, à la nourriture, aux guerres, aux titres de noblesse. Même si la seule source citée en annexe renvoie vers Wikipedia on se doute que le travail de recherche a pris du temps mais a passionné Eve Terrellon. Grâce à ce travail j’ai trouvé le personnage d’Isabelle et celui de Tristan très justes dans leurs attitudes et leurs pensées.

Le tome 1 se termine avec la découverte du secret de Tristan (enfin! mais ne lisez pas les annexes en cours de lecture sinon vous serez spoilés !) et un épilogue donc on peut tout à fait s’arrêter là dans la série. Selon moi le tome 2 en dévoilera un peu plus sur la sœur de Tristan, Yolande, et sur Arnault, le frère d’Isabelle et ses faits d’armes sur le champ de bataille qui restent pour le moment assez flous.

A suivre…

PS : En photo le château de Boussac dans la Creuse qui me fait penser à Riprole

5 réponses à “« La dame du vallon perdu » d’Eve Terrellon : immersion en 1416 !”

  1. Kin

    Coucou !
    C’est une lecture qui peut être sympa, j’aime particulièrement quand on sent qu’il y a de la recherche et que l’univers est tangible et réaliste.
    Après j’aime pas trop les histoires d’amour, donc à voir ^^
    Et Boussac c’est pas loin de chez moi !

    Répondre
    • Owlygirl

      Hello,
      L’histoire d’amour est quand même centrale donc comme tu dis à voir 🙂 et vive Boussac !

      Répondre
  2. Parthenia

    J’ai adoré la 1ère moitié du livre, puis ensuite, je trouve que tout s’enchaîne un peu trop rapidement alors que l’auteure avait jusque là pris son temps pour poser l’histoire et les personnages… mais cela restera une très jolie découverte…
    Je pense que je lirai la suite, même si j’aurais préféré qu’elle porte sur le frère aîné dont le changement de caractère m’intrigue beaucoup !

    J’ai lu ce livre sous format numérique et il n’y avait pas de renvoi aux renvois (il m’a fallu attendre d’arriver à la fin du livre pour les lire), ce qui m’a fat un peu pester mais plus du tout quand j’ai vu qu’ils m’auraient spoilée ! C’est bien que tu avertisses les lecteurs dans ta chronique de ce risque ! 🙂

    Sion, j’ai hâte d’avoir fini Les Mots entre mes mains pour découvrir ton avis !! 😀

    Répondre
  3. Owlygirl

    Hello, c’est vrai qu’en ce moment on se copie un peu niveau lecture ^^ Et ça m’énerve aussi quand les renvois numériques ne fonctionnent pas, donc je les saute et là j’ai été bien inspirée !

    Répondre
  4. misspendergast

    J’ai entendu parler de cet ouvrage et je suis vraiment tentée! c’est tout à fait le type d’ouvrage qui me passionne, de l’historique et de la romance! Et j’adore les sagas familiales ^^

    Répondre

Laisser une réponse