L’homme gribouillé, un roman graphique entouré de mystères

L’Homme gribouillé s’est retrouvé entre mes mains car il faisait partie de la sélection des Utopiales de 2018 et en général la sélection est toujours très intéressante, c’est confirmé à la suite de cette lecture !

homme_gribouille

Résumé : »

Dans un Paris suffoqué par les pluies diluviennes, une mère et sa fille se lancent sur la piste d’un extraordinaire secret de famille. Serge Lehman et Frederik Peeters au sommet de leur art.

Dans la famille Couvreur, il y a Maud, 75 ans, auteur de romans pour enfants dont le succès n’a d’égal que la discrétion. Il y a Betty, sa fille au caractère ombrageux, sujette à des crises d’aphasie qui la privent littéralement de parole. Et il y a Clara, la fille de Betty, lycéenne brillante et fabulatrice qui rêve d’aller vivre avec son père à Londres…

Un matin de décembre, Maud fait un AVC dans son sommeil. Clara, qui vit provisoirement chez sa grand-mère, tente d’appeler les secours mais un homme étrange fait irruption. Il dit s’appeler Max et affirme que Maud devait lui remettre un paquet. Clara essaie de le repousser mais Max subit alors une hideuse métamorphose et menace la jeune fille avant de disparaître en laissant derrière lui deux plumes noires.

Déboussolées par l’hospitalisation de Maud et l’intrusion de Max, Betty et Clara n’ont d’autre choix que de se lancer dans une enquête sur les secrets de la famille Couvreur. Une enquête qui va insensiblement se transformer en voyage initiatique au pays des monstres et des merveilles avec au bout, peut-être, un secret venu du fond des âges

Auteur : Serge Lehman et Frederik Peeters | 326 Pages | Édition : Delcourt

Lancez-vous si :  vous aimez les secrets de famille et le fantastique, si vous n’êtes pas sensible aux effusions de sang, fussent-elles en noir et blanc

Passez votre chemin si : vous êtes cartésien et qu’il vous faut plein de couleurs dans une BD

Selon moi :

Je retrouve une nouvelle fois Frederik Peeters dont j’avais découvert les dessins fantasmagoriques dans Peeters, ici on le retrouve dans un roman graphique plus « traditionnel ». Comme pour Zep, son travail est très différent ici. Et je découvre Serge Lehman dont le travail scénaristique me donne envie de découvrir ses autres histoires.

Dans L’homme gribouillé c’est la première fois que je rencontre un personnage qui fait de l’aphasie soit qui subit des phases pendant lesquelles il ne peut pas parler. Il s’agit de Betty Couvreur. J’ai trouvé ça astucieux pour éviter qu’elle n’ait à répondre à certaines attaques.

On découvre Betty sous la grisaille parisienne accompagnée d’une pluie ininterrompue ce qui s’accorde à merveille avec le dessin en bleu et noir un peu dans le style du Sculpteur de McCloud. L’élément déclencheur de l’histoire commence avec Clara, la fille de Betty, qui tombe nez à nez avec Max qu’on devine être ce fameux Homme gribouillé. Il veut récupérer un paquet que Maud, la mère de Betty, devait lui donner. On découvre alors celle-ci évanouie…

S’ensuit alors une enquête sur un mystérieux secret de famille qui lierait les femmes de la famille de Betty. Plutôt sombre au sens propre comme au figuré cette enquête se transforme peu à peu en thriller puis en fantastique.. Je n’ai pas eu de mal à passer d’un genre à l’autre, la transition se fait naturellement 🙂

J’ai compris dès le début qu’il y avait un problème avec les hommes dans cette histoire, je me suis également doutée que la voix (cf aphasie) entrait en jeu dans le dénouement mais j’étais loin d’avoir tout assemblé ! L’homme gribouillé intrigue, on se demande ses origines, son parcours…

Petit bémol sur l’intrigue qui met du temps à se mettre en place, jusqu’au moment où on commence à avoir des indices. La fin s’en retrouve très accélérée, j’aurai bien dit oui à une vingtaine de pages supplémentaires pour connaître la suite des mystérieux Traversants, ce que devient la famille Couvreur…

Les éditions Delcourt vous permettent de lire les 4 premiers chapitres pour vous faire une meilleure idée :

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.