La femme à la fenêtre de A. J. Finn : le nouveau polar phénomène,mythe ou réalité ?

3 Commentaires

Résumé »

Séparée de son mari et de leur fille, Anna vit recluse dans sa maison de Harlem, abreuvée de merlot, de bêtabloquants et de vieux polars en noir et blanc. Quand elle ne joue pas aux échecs sur internet, elle espionne ses voisins. Surtout la famille Russell – un père, une mère et un adorable ado –, qui vient d’emménager en face. Un soir, Anna est témoin d’un crime. Mais comment convaincre la police quand on doute soi-même de sa raison ?
Avec son premier roman, l’Américain A. J. Finn a fait une entrée fracassante dans le monde du thriller. Vendu à plus de trente-huit pays en un temps record, La Femme à la fenêtre s’annonce comme le phénomène éditorial de 2018. La Fox est déjà en train de l’adapter pour le grand écran.

 

Auteur : A. J. Finn | 528 pages | Éditions : Les Presses de la cité

Lancez-vous si : vous cherchez un (très) bon polar

Passez votre chemin si : vous avez besoin de sommeil

Selon moi :

J’ai entendu parler de ce livre à cause du battage médiatique qui est fait autour. Ah mais c’est pas du tout le concept du blog ça ! Oui mais :

  • ça faisait longtemps que je n’avais pas lu de polar (le dernier étant Les Réponses d’Elizabeth Little)
  • j’adore lire les premiers romans d’auteur
  • il fallait bien confirmer ou pas la critique

anna fox

On commence par faire la connaissance d’Anna Fox, une psychiatre enfermée chez elle pour cause d’agoraphobie. On découvre progressivement sa routine, ses petits secrets plus ou moins inavouables dont une jolie passion pour les vieux films en noir et blanc. D’ailleurs la couverture renvoie clairement à ce type de films dans le style de ceux réalisés par Hitchcock. Jusque là rien d’extraordinaire mais elle va finir par apercevoir le meurtre de sa voisine en regardant par la fenêtre. Pourtant peu de temps après les inspecteurs lui présente sa voisine tout ce qu’il y a de plus vivante…

On s’enfonce alors avec elle dans les profondeurs de sa raison, elle en vient à confondre des choses qui ne sont pas réelles avec celles qui le sont. Le vin, les médicaments qu’elle prend et les films qu’elles visionnent ne l’aide pas. J’avais envie de l’aider, en effet ces alliés ne sont pas nombreux…Le personnage principal d’Anna a une psychologie très travaillée qui rend son personnage très réaliste. On pourrait la prendre pour notre voisine agoraphobe (quoi vous n’en avez pas vous ?^^).

J’ai beaucoup aimé les indices disséminés tout au long du récit qui ne s’imbriquent les uns avec les autres qu’à la fin du récit. J’avais deviné une partie du mystère mais je me suis laissée surprendre à la fin du récit et c’était très agréable. L’auteur manie avec brio les fausses pistes et les apparences sont souvent trompeuses. Et l’atmosphère de huis-clos créée par le personnage lui-même est assez étouffante et stressante ce qui pour moi fait partie des ingrédients clés pour s’immerger dans un polar.

Ce qui me fait dire que c’est un bon polar qui mérite la publicité qu’il reçoit c’est le fait que plus on avance dans l’histoire plus on tourne les pages rapidement, sans plus aucune notion de l’heure ^^ Et la fin est une vraie fin tout ce qu’il y a de plus concret 🙂

Si vous ne vous jetez pas dessus tout de suite, sachez qu’un film va être tourné à partir de cette histoire.

Merci à NetGalley de m’avoir fait confiance pour ce titre 🙂

3 réponses à “La femme à la fenêtre de A. J. Finn : le nouveau polar phénomène,mythe ou réalité ?”

  1. Clo

    Oh je ne savais pas qu’il allait être adapté en film ! Je l’imagine déjà très bien !
    En tout cas je l’ai adoré aussi, même si je ne lis pas beaucoup de thrillers. Il m’a un peu rappelé La fille du train.

    Répondre
    • Owlygirl

      Oui moi aussi j’ai pensé à La fille du train 😉 J’attends avec impatience de savoir qui va jouer Anna Fox en tout cas !

      Répondre
      • Clo

        C’est vrai ! Surtout que j’avais du mal à me l’imaginer, entre l’image très négative qu’elle a d’elle et la façon dont les autres semblent la percevoir : au début je l’imaginais carrément comme une épave limite petite mémé, alors qu’après elle est séduisante aux yeux d’au moins une personne… Donc j’étais un peu perdue ! On verra quel visage elle prendra dans le film !

        Répondre

Laisser une réponse