Les immortelles de Prague de Sophie Pons, un premier roman multigenre

Ajouter un commentaire

roman prague

Résumé »

Que cherchent-elles, toutes ces femmes qui accourent dans la salle d’attente du professeur Karacek, à Prague ?
Apolline déteste son quotidien d’assistante juridique dans un cabinet d’avocat parisien, elle fuit l’image que lui renvoient les miroirs, elle voudrait devenir quelqu’un ­d’autre… Elena, dite La Luna, ­s’est dédiée tout entière au culte de son corps parfait, ­c’est son assurance-vie dans le monde doré où elle brûle son ennui. Anne, photographe chevronnée, ­s’est résignée à travailler pour un magazine féminin. Elle rêve de grands reportages dans les sables rouges du désert, la voilà lancée dans une enquête sur les progrès de la ­chirurgie esthétique.

Dans le Prague des alchimistes et des espions, une fable moderne sur les faux-semblants.

À Prague, ville des alchimistes, des espions, des trafics sordides et des vieilles légendes, ­s’ouvre l’horizon des possibles, dans un jeu de leurres et de faux-semblants. Les élégantes façades cachent des palais en ruine, les hommes d’affaires sont des voyous, les touristes voyagent ­comme des prédateurs et la beauté se nourrit de sacrifices sanglants. Tout ­s’achète et tout se vend. On peut changer de peau, d’identité, d’avenir ou de passé. C’est un homme venu de la taïga qui fixe le prix à payer.

Auteur : Sophie Pons | 368 Pages | Éditions : Lemieux Editeur

Lancez-vous si : vous voulez découvrir une nouvelle plume, avoir un autre point de vue de Prague

Passez votre chemin si : vous voulez des conseils de chirurgie esthétique, un guide de la capitale

Selon moi :

Ce roman m’a attirée parce que comme vous le savez j’adore découvrir une nouvelle plume et en plus ça se passe à Prague, en partie. C’est une capitale dans laquelle j’avais beaucoup aimé me balader. J’avais complètement oublié l’aspect chirurgie esthétique quand je l’ai reçu mais ça ne m’a pas dérangé en fait.

On suit ici les histoires croisées de trois femmes au caractère très différent et d’un homme qui est lié à chacune d’une certaine manière. On suit le parcours de cet homme via sa biographie j’ai trouvé ce procédé d’écriture original. On alterne ensuite les chapitres avec Apolline qui est donc une jeune femme effacée travaillant dans un cabinet d’avocat et qui économise depuis un moment pour enfin changer de visage. Il y a ensuite Elena qui mise tout sur son physique et en prend grand soin mais cette fois ci elle veut disparaitre. Enfin, Anne, quant à elle ne touche pas à son corps mais enquête sur ces cliniques à succès un peu contre son gré.

Chacune a son propre agenda qui m’a semblé un peu étrange au début car il est difficile de s’identifier à elles mais au fil de ma lecture je me suis retrouvée emportée dans leur quête d’immortalité à mon tour.

Dans le titre je disais que ce roman était multigenre. En effet je ne m’attendais pas à y trouver autant de facettes réunies : de l’amour, de la science, du thriller, de l’Histoire, le tout savamment organisé, chapeau ! On sent d’ailleurs la journaliste derrière l’auteure qui s’est documentée sur son sujet et le contexte dans lequel évolue ses personnages. Cela donne de la réalité à l’histoire. J’ai parfois eu l’impression de lire un « simple » témoignage.

Si je devais vraiment trouver la petite bête je dirai que la fin n’est pas aussi travaillée que le reste du roman mais elle laisse au lecteur une ouverture pour s’imaginer ce qui lui plaît, je l’ai en tout cas ressenti de cette manière.

En résumé, une belle découverte, un sujet très original, très bien traité 😃 Et les amateurs de Baudelaire seront enchantés des extraits qui parsèment le roman..

Merci à Lemieux Editeur que je ne connaissais pas et qui m’a fait parvenir ce roman via une Masse Critique de Babelio.

Mon dernier partenariat masse critique

Laisser une réponse