Avis « Jane Eyre » de Charlotte Brontë

4 Commentaires

Bonjour bonjour,

Résumé »

Jane Eyre est pauvre, orpheline, pas très jolie. Pourtant, grâce à sa seule force de caractère, et sans faillir à ses principes, elle parviendra à faire sa place dans la société rigide de l’Angleterre victorienne et à trouver l’amour… Une héroïne qui surmonte les épreuves sans perdre foie en son avenir, une intrigue où se succède mystères et coups de théâtre, une passion amoureuse qui défie tous les obstacles : le plaisir de lire Jane Eyre est toujours aussi vif.
Comme elle, on veut croire que rien n’est écrit d’avance et que la vie réserve des bonheurs imprévus.

 

Auteur : Charlotte Brontë |  539 Pages | Ebook

Lancez-vous si : vous aimez les paysages de l’Angleterre victorienne

Passez votre chemin si : vous ne supportez pas les histoire d’amour impossibles

Selon moi :

J’ai choisi de lire ce livre car c’est un classique dont on fait souvent référence dans d’autres romans j’ai remarqué et puis je suis en plein préparation du swap sur les Femmes et en plus il y avait une lecture commune en cours 🙂 que de bonnes raisons !

Concernant le style j’ai trouvé ce roman très fluide et très agréable pour un classique. On alterne les descriptions, les dialogues et les pensées de Jane. Le début m’a fait penser aux Malheurs de Sophie mais ensuite le temps s’accélère et Jane devient une jeune femme.

Jane se pose donc beaucoup de questions sur son rapport à Dieu, le Bien et le Mal, son amour pour M. Rochester ce qui la rend très sympathique même si elle est décrite comme banale et issue d’un milieu non aristocratique, on s’identifie à elle (je pense aux lecteurs de l’époque).

M. Rochester est également très bien décrit, on ressent les tourments qui l’agitent. Il m’a fait un peu penser à la Bête dans la Belle et la Bête avec son château, son destin qui ressemble à une malédiction et sa bibliothèque qui charme Jane.

Quand je l’ai commencé j’ai fait exprès de ne pas lire le résumé pour ne rien attendre de particulier.

Ce qui m’a déçu au final c’est la « coïncidence » de Jane qui tombe pile poil sur la maison de Diana et Mary..Je pensais qu’elle voyagerait beaucoup plus et qu’on parlerait de ses méthodes d’institutrice plutôt que de la relation de Jane et M. Rochester. J’aurai pourtant bien aimé l’avoir à lire comme « classique » pour l’école.

BONUS :Enfin quelqu’un qui ose dire quelque chose lorsque le prêtre demande « si quelqu’un s’oppose à cette union qu’il le dise ou qu’il se taise à jamais » ^^

 

 

4 réponses à “Avis « Jane Eyre » de Charlotte Brontë”

  1. Morgana (Deedr)

    Jane Eyre, c’est l’un des romans qui ont le plus marqués mon adolescence, donc je suppose que les points que tu soulèves (tels la coïncidence) me sauteraient maintenant aux yeux, mais j’en garde le souvenir d’une histoire magique et « parfaite »… 😀 Pas sûre que le relire serait une bonne chose, mais en tout cas ça reste un merveilleux souvenir de lecture !

    Répondre
  2. Océane - Entournantlespages

    Je n’ai encore jamais lu de livres de cette auteure, mais j’avais adoré Les hauts de Hurle-Vent de sa soeur, donc j’ai bien envie de découvrir son style personnel. Et Jane Eyre a l’air d’être très intéressant par l’époque dans lequel il s’inscrit et les personnages.

    Répondre
  3. Owlygirl

    @Morgana : je pense en effet qu’en tant qu’ado, cette passion en Jane et Édouard doit être magique, vu que je la trouve encore aujourd’hui extraordinaire 🙂

    @Océane : Du coup moi c’est l’inverse, je n’ai pas encore lu Les Hauts de Hurlevent ^^ mais sa sœur me donne envie de le lire car c’est vrai que cette époque nous plonge dans une atmosphère très particulière.

    Répondre
  4. misspendergast

    J’e suis une fervente admiratrice des soeurs Brontë et Jane Eyre est en effet très agréable à lire! j’ai préféré la seconde partie! J’ai vu toutes les adaptations et la série de la BBC est vraiment l’une des meilleures à mon sens. J’aurai beaucoup aimé lire ce classique également en classe ^^

    Répondre

Laisser une réponse