« Le sang des femmes : En finir avec les tabous » de Hélène Jacquemin Le Vern, j’ai pas tout compris 😡

Ajouter un commentaire

sang des femmes

Résumé »

Cachez ce sang que je ne saurais voir.

4 jours, une fois par mois, pendant environ 40 ans… Soit quelques 1 920 jours dans la vie d’une femme.Rien ne semble donc plus banal que le phénomène biologique des menstruations. Et pourtant, elles restent l’un des sujets les plus tabous de notre société.
Ce livre est consacré au « sang des femmes », à sa perception dans différentes cultures, à sa dimension symbolique et au tabou qui persiste à son sujet. Toutes les questions médicales que se posent les femmes sur leurs règles, aux différents âges de la vie, sont également abordées : perturbations des règles, troubles du cycle, contraception… à la puberté, lors d’une grossesse, à la ménopause…
Cet ouvrage se veut une réflexion sur le lien entre le sens et la physiologie, entre les dimensions symboliques et médicales. Dans le but de démystifier le « sang des femmes », ce sang, caché dans la plus profonde intimité, qui reste pourtant encore régi par des lois sociales.

Auteur : Hélène Jacquemin Le Vern | 128 pages | Éditions : Editions In Press

Résumé »

Lancez-vous si : vous voulez réviser vos cours de bio

Passez votre chemin si : vous cherchez de l’information accessible et claire…

Selon moi :

Le titre était plein de promesses je me suis dit que j’allais apprendre un tas de choses intéressantes et utiles par rapport à cet épisode récurrent chez nous les femmes…De plus la collection s’appelle « Questions de patients » donc je me représentais le format sous forme de questions-réponses issues de patients. En fait non.

J’ai rapidement été déçue, le ton est plus celui du retour de thèse que celui de la vulgarisation et de la simplification. Je ne l’ai pas trouvé adapté au grand public. J’ai relevé de nombreux termes assez techniques issus du milieu médical que je n’ai pas compris et je n’ai pas trouvé de glossaire pour me les expliquer. Quelques exemples : la réépithélialisation, les artères myométriales, les artères radiées, les histiocytes, les prostaglandines… Des schémas ou des comparaisons auraient été les bienvenus pour illustrer le propos et expliquer plus simplement les choses. Peut-être est-il plus destiné aux personnes travaillant dans le milieu hospitalier. De plus le livre est découpé en 2 parties : le sang des femmes comme symbole dans les différentes cultures et le sang menstruel, j’ai trouvé dommage que cette première partie soit aussi imposante.

Ce que j’ai retenu en vrac : il existe une pratique identique à l’excision voire pire pour les hommes, le sang des règles est incoagulable (de là à vous expliquer pourquoi…),

Je ne vous conseille malheureusement pas cet ouvrage ou alors avec internet à côté pour chercher les différents termes abordés.

Laisser une réponse