L’atelier des souvenirs d’Anne Idoux-Thivet : je veux une suite ! (s’il vous plait ?😇)

1 Commentaire
souvenirs

Résumé »

Alice végète depuis trois ans dans le déprimant état de chômeuse surdiplômée, quand elle a l’idée d’animer des ateliers d’écriture dans des maisons de retraite. Suzanne, Germaine, Jeanne, Elisabeth, Georges, Lucien… : les anciens dont elle croise la route sont tous plus attachants les uns que les autres. Au fil des séances d’écriture, les retraités dévoilent des bribes de leur passé tout en complotant pour influer sur l’avenir d’Alice. Un roman sur la solitude et la nostalgie. Sur l’amitié, la tendresse et l’amour, aussi…

Auteur : Anne IDOUX-THIVET | 233 Pages |  Éditions : Librinova

Lancez-vous : si vous voulez vous plonger dans un feel good book mettant en scène des personnes âgées
Passez votre chemin : si le temps qui passe et la vieillesse vous effraient

Selon moi :

Merci à Livraddict pour l’organisation des partenariats et à Librinova d’y proposer des œuvres de son catalogue. Mon choix s’est porté sur L’atelier des souvenirs principalement car la presqu’héroïne s’appelle Alice, comme moi, et aussi parce que j’adore découvrir de nouvelles plumes 🙂

Je vous l’annonce tout de suite j’ai vraiment beaucoup aimé cette histoire !

On embarque donc dans le quotidien d’Alice qui se lance dans des ateliers d’écriture pour raviver la mémoire de nos charmants pensionnaires de deux maisons de retraites différentes. On sent que l’auteure s’est renseignée et nous présente vraiment des ateliers très concrets pour aider les retraités à lutter contre leur mémoire qui leur échappe un peu plus chaque jour. On commence d’ailleurs par découvrir les premières œuvres des participants à l’atelier. Et on se rend compte de ce qu’est vraiment oublier, perdre la mémoire et les conséquences désastreuses que ça peut avoir.

En ce qui concerne les personnages Alice est assez fragile et introvertie : au fur et à mesure de l’histoire pourtant, on va la voir sortir de sa coquille et s’ouvrir à l’avenir. En parallèle il y a toute cette farandole de personnes âgées qui s’articulent autour d’Alice et remontent peu à peu dans le temps, leurs souvenirs, leurs secrets (bien gardés voire oubliés) jusqu’à se superposer avec le présent. J’ai vraiment apprécié ce côté-là. Il ne faut pas oublier Madame Le maire, les enfants de l’atelier intergénérationnel, Chloé et Julien les employés des maisons de retraite qui sont aussi très bien décrits. Je les ai trouvés tous attachants chacun à leur manière.

C’est un roman très fluide, qui se lit très vite, on change de point de vue quasiment à chaque chapitre ce qui nous permet d’en apprendre chaque fois un peu plus sur les uns et les autres.

J’ai aussi beaucoup aimé découvrir le concept du Madeleine Project et l’existence du Club di Giuletta (je ne vous en dis pas plus, obligé(e) de lire le livre pour tout comprendre ! ou de Googler 😉)

S’il faut vraiment trouver un défaut je dirai que, pour moi, la réalité des maisons de retraite me semble moins idyllique, plus triste et sombre et que leurs habitants me semblent beaucoup moins alertes et enjoués que la bande de l’Atelier des souvenirs 🙁

J’aimerai connaître la suite des aventures d’Alice et de toute la bande !

 

Une réponse à “L’atelier des souvenirs d’Anne Idoux-Thivet : je veux une suite ! (s’il vous plait ?😇)”

  1. La pointe de l'aiguille de Youri Maletski, un retour dans la Russie du XXème siècle...

    […] lu avec grand plaisir l’Atelier des souvenirs d’Anne Idoux Thivet, La grand-mère de Jade de Frédérique Deghelt et maintenant celui-ci […]

    Répondre

Laisser une réponse